Rechercher
  • lalunetteriedemorgane

Qu'est-ce que la DMLA ?

Mis à jour : avr. 23


✨ La DMLA ou Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age est une dégradation d'une partie de la rétine, la macula, pouvant mener à la perte de la vision centrale. Cette maladie d'origine multifactorielle concerne 25 à 30 % de la population agée de plus de 75 ans et représente la première cause de handicap visuel chez les plus de 50 ans.


✨ Il existe 2 formes de DMLA, la DMLA dite "sèche" (atrophique et la DMLA humide dite néovasculaire et exsudat-ive.

La maladie débute par une phase précoce, sans dégénérescence, appelé maculopathie liée à l'âge (MLA). Cette phase est caractérisé par l'accumulation de dépôts blanchâtre à l'intérieur et autour de la macula et elle est visible par l'ophtalmologiste lors de l'examen du fond d'oeil. Cette phase peut rester stable tout au long de la vie.

Néanmoins, dans la moitié des cas, la MLA évolue en formes tardive, atrophique ou humide.

Ces formes tardives conduisent à une dégradation irréversible de la macula et une perte de la vision centrale touchant un seul oeil ou les deux.


--> La DMLA "sèche" : elle correspond à la disparition progressive des cellules de l'épithelium pigmentaire rétinien (monocouche ou sont apposés les photorécepteurs) puis à celle des photorécepteurs situé au niveau de la macula.

Ce processus est lent et il s'écoule entre 5 et 10 ans avant que le patient ne perde sa vision centrale. Durant cette période, le patient conserve une vision relativement satisfaisante malgré une gêne pour la reconnaissance des détails. Actuellement il n'existe aucun traitement pour cette forme de DMLA.


--> La DMLA "humide" : elle se traduit par une prolifération de nouveaux vaisseaux anormaux sous la rétine. Ces vaisseaux fragiles laissent diffuser du sérum (liquide sanguin débarrassé de ses cellules et de protéines), responsable d'un soulèvement de la rétine et/ou du sang entrainant l'apparition d’hémorragies rétiniennes. Cette forme évolue rapidement si elle n'est pas prise en charge, avec une perte de la vision centrale en quelques semaines, voir en quelques jours.

Ce processus peut-être ralenti par des médicaments, néanmoins après plusieurs années de traitement, la maladie peut évoluer en forme atrophique qu'on ne sait pas traiter pour le moment.


✨ Selon la forme clinique et l'avancé de la maladie, les manifestations de la DMLA peuvent être discrète.

Elles se traduisent par une baisse d'acuité visuelle, des difficultés à la lecture, et une légère déformation des objets. A un stade plus avancé, des tâches noires apparaissent dans le champ de vision centrale et la vision est déformée.


La maladie résulte de la conjonction de plusieurs facteurs :


- la principale est l'âge puisque la maladie apparait après 50 ans et explose chez les plus de 75 ans.

- Il existe une susceptibilité génétique puisque le risque de développer une DMLA est 4 fois plus important si un parent ou membre de la fratrie est atteint de DMLA.

- Nos habitudes de vue entre également en compte.


✨ tabagisme est fortement associé à la DMLA puisqu'il augmente le risque de la maladie d'un facteur de 3 à 6. L'alimentation joue également un rôle dans le risque de développer la maladie.

une bonne hygiène de vie (abstinence tabagisme, alimentation saine et variée, activité physique, IMC normal) est recommandé pour prévenir la survenue et l'aggravation de la maladie.


- Dernièrement une étude à montré qu'une exposition prolongée à la lumière bleu augmenterait le risque de développer une DMLA.


✨ Depuis 2006, la forme humide de la DMLA se traite à l'aide d'inhibiteur de VEGF. Le VEGF est une molécule qui favorise ou inhibe la multiplication des cellules qui permet la formation de néo-vaisseaux.

Son blocage par le biais d'injections repetées d'anti-VEGF, directement dans l'oeil permet de stopper la progression de la maladie. En moyenne, il faut compter 7 injections par an.

Néanmoins, après plusieurs années de traitement par anti-VEGF, il n'est pas rare de voir évoluer la DMLA humide vers la forme "sèche".

Or actuellement il n'existe aucun traitement spécifique pour la DMLA atrophique.

Des systèmes optiques grossissants et de la rééducation permettent de mobiliser des zones de la rétine non touchées peuvent améliorer la vision.


Si vous souhaitez des informations sur les systèmes optiques grossissants, n'hésitez pas à nous contacter.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout